Electronic Limousine

Bienvenue sur ce petit blog s'adressant aux fans de musiques electroniques et indépendantes d'hier, aujourd'hui et demain. N'hésitez pas à laisser vos commentaires et faire découvrir des petits trésors cachés. Be yourself!

01 mars 2009

Tideland

tideland

  L'affiche du film, assez "Tim Burton" m'avait fortement intrigué. "Tideland" est en réalité le dernier film en date de Terry Gilliam, responsable notamment de "Brazil" ou encore "Las vegas parano".
Tideland est à la fois déjanté et absurde, et poétique.
  L'histoire est celle d'une petite fille, Jeliza-Rose qui, à la mort par overdose de sa mère part s'installer dans une ferme complètement isolée avec son père, un vieu rocker heroïnomane obsédé par les vikings. Jeliza-Rose prépare ainsi des "vacances" (un fix) à son père, et s'invente un monde imaginaire, accompagnée de ses 4 têtes de poupées qu'elle met au bout des ses doigts et à qui elle attribue une personnalité. Quand elle s'évade dans son monde, tout devient une aventure, un défi. Elle finit par rencontrer Dickens, un jeune homme au quotient intellectuel d'un garçon de 10 ans, qui passe son temps dans son sous-marin au milieu des champs, à tenter de piéger le grand requin metallique de la voie ferrée. Jeliza-Rose rencontrera aussi la grande soeur de Dickens, Dell, qu'elle prend au départ pour un fantôme et qui est passionnée de thanatopraxie.
  Ce film m'a énormément plu, parfois fait rire tellement c'est absurde, parfois touché. La jeune actrice est vraiment talentueuse. On reconnait bien la patte de Terry Gilliam dans cet univers déjanté et hors norme.

Posté par Molokoid à 13:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire