Electronic Limousine

Bienvenue sur ce petit blog s'adressant aux fans de musiques electroniques et indépendantes d'hier, aujourd'hui et demain. N'hésitez pas à laisser vos commentaires et faire découvrir des petits trésors cachés. Be yourself!

01 mars 2009

Suspicious Minds

kittin_hacker_two

Miss Kittin & The Hacker - Two

  Huit ans après le légendaire "First album" qui inspira de nombreux artistes pendant la période electroclash, après des albums solo assez personnels, Miss Kittin & The Hacker reviennent en duo pour un second album "Two".

  Dès le premier titre "The Womb" on peut voir que les carrières solo respectives des deux artistes ont fait évolué leurs compositions en duo. Miss Kittin chante et ne se contente plus de parler de la manière froide qui lui avait valu sa réputation. "The Womb" est un titre étrange pour ouvrir un album, avec des sons tantôt acides, tantôt industriels. Avec "1000 dreams" on retrouve le son typique de The hacker avec des nappes de synthé et une ligne de basse puissante. On s'imagine volontiers chanter le refrain de "Embrace" de Pnau par dessus. Mais c'est bien Caroline qui chante ou parfois chuchote comme dans son album "Batbox", pour un titre assez planant. Avec "Pppo" on est assez proche de l'ambiance froide type "ordinateur de l'espace" de Dopplereffekt, durant laquelle Kittin lance des mots, avec une voix parfois déformée de manière effrayante.
  "Party in my head" est tout simplement énorme, à la croisée des anciennes productions mélodiques de Vitalic, des ambiances retrofuturistes de Giorgio Moroder, et qui rappelle le très disco 80 "Happy hour" de Felix da Housecat, avec Caroline qui chante de façon assez inhabituelle. "Indulgence" est un titre plutôt indus et violent assez proche du groupe Adult. "Emotional interlude" est dans l'esprit du premier album de The Hacker, plannant et synthétique. "Suspicious mind" est instrumentalement plus proche du "First album", sauf que caroline chante désormais comme une star eightie type Valérie Dore et ses célèbres "The night" et "Get Closer", avec même une fin à la "I feel love": très bon! "Electronic city" est empreint d'une certaine nostalgie. "Ray Ban" est dansant et sombre avec une grosse ligne de basse et une ambiance un peu B.O.

  "Two" est un album moins homogène que "First", dans lequel les deux carrières solos semblent se rencontrer pour créer un univers au final plus expérimental. Fini les "We eat caviar and drink champagne", les "My girl friend is a stripper", Miss Kittin se débarasse définitivement de son statut de "Reine electroclash". Même s'il ne rencontrera surement pas le même succès que "First album", "Two" comporte tout de même quelques petites perles et devrait plaire à ceux qui avaient aimé "Batbox".

Miss Kittin & The Hacker - "Two", sortie le 23 mars

Posté par Molokoid à 15:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire